Fondée en 1950 par Messieurs Mestivier et Lepeytre, la société Autobleu commercialise une première tubulure admission-échappement pour 4CV avant d’équiper, succès oblige, de nombreuses Renault comme les 1093, R8 Gordini, R12 Gordini, Alpine, Formule-France, mais aussi bien d’autres marques à l’image de Peugeot, Simca ou Chrysler.

C’est au Salon de l’Auto de 1952 qu’ils décident de concrétiser leur rêve en confiant à leur voisin de stand Ghia une 4CV d’occasion pour la transformer en un élégant Coach qui sera bien-sur équipé d’une tubulure Autobleu. Le premier prototype blanc toit bleu métallisé dévoile ses charmes début mai 1952. Tandis que cette élégante carrosserie en acier repose sur la plateforme de la 4CV, son intérieur particulièrement soignée est habillé de cuir bleu et d’épaisses moquettes.

Avec le début de la production commence une période particulièrement agitée. Les premières caisses assemblées par Ghia seront bizarrement achevées par Figoni, avant que Pourtout ne prenne le relais. Elles souffrent de nombreux défauts de finition qui rallongent les délais de livraison et entrainent des annulations de commandes, c’est en confiant en février 1955 à Chapron, dont la réputation de rigueur de construction n’est plus à faire, que la production Autobleu verra l’avenir plus sereinement. D’autant que cette luxueuse automobile sait séduire quelques vedettes comme Luis Mariano et Michèle Morgan.

Oui mais voilà, deux ans de retard dans la production et l’arrivée chez Renault de la Dauphine en 1956, donne le coup de grâce à cette 4CV de luxe devenue mécaniquement obsolète! La production s’interrompt en décembre 1956. Seulement 83 voitures auxquelles il faut ajouter deux cabriolets seront produites.

 

Le modèle proposé à la vente fait partie de la série de véhicules produits par Chapron à partir de 1955.

Mise en circulation en Décembre 1955,

Très belle combinaison de couleur beige et vert sombre métal, intérieur cuir assorti.

Tous ses accessoires moteur et roues Autobleu présents.

Elle présente la particularité d’être la seule encore recensée avec un système d’embrayage Ferlec,

Très belle patine des cuirs et de la peinture.

Vendue