Présentée au Salon international de l’Automobile de Francfort en 2001 sous le nom de M3 CSL Concept, la CSL n’arrive dans sa version définitive qu’à la fin de l’année 2002. L’objectif est alors clair : boucler la mythique Nordschleife en moins de 8 minutes, temps considéré comme un record pour une voiture de série à l’époque. L’appellation « CSL » signifiant « Coupé Sport Lightweight » est aussi un hommage aux 30 ans des fameuses BMW 3.0 CSL qui remportèrent, entre 1973 et 1979, six titres de champion d’Europe GT.

Esthétiquement, la M3 CSL se distingue de la version standard par de nombreux éléments de carrosserie spécifiques. L’emploi de plastique renforcé de fibre de carbone a permis de modeler spécialement pour elle plusieurs panneaux, à commencer par le toit qui pèse 6 kg de moins que son équivalent en acier. Les petites touches de carbone apparent se poursuivent sur le bouclier avant, avec deux « flaps » spécifiques qui réduisent la déportance de 50% et une écope d’entrée d’air inédite. Les antibrouillard de la M3 E46 standard ont quant à eux disparu. Le capot, en alu comme sur toutes les M3, reçoit une grille d’aération exclusive percée de petits ronds et perd son isolant. Sur les ailes avant, les logos CSL remplacent les logos M3. A l’arrière, le carbone fait une apparition sur le bas du bouclier pour coiffer les quatre sorties d’échappement. La malle redessinée est réalisée en SMC (sheet molding compound) pour intégrer à la perfection un aileron type « queue de canard ».
Les plus observateurs auront remarqué que les premières photos officielles de la CSL, réalisées avec un modèle de pré-série, n’avaient pas encore cet élément et présentaient donc un petit becquet rajouté sur la malle. On trouve également de la fibre de verre renforcée de plastique pour les supports de boucliers et un sandwich d’aluminium pour le plancher de coffre. Les jantes alliage de 19″ inédites sont forgées.
Toujours au rang des détails invisibles, les custodes sont amincies tandis que la taille de la batterie a été revue à la baisse pour grappiller encore quelques kilos.

Un mixte tissu et Amaretta habille la sellerie spécifique qui offre deux véritables baquets à l’avant et une banquette modifiée à l’arrière. Le petit volant M gainé d’Alcantara est à l’image du reste : épuré. Il ne conserve qu’un bouton, pour activer le mode « M Track » exclusif à l’ESP de la CSL, à la place des commandes du régulateur de vitesse. Les habillages de portes reçoivent une partie centrale en carbone avec des poignées exclusives vissées dessus. Même chose pour la console centrale qui abandonne ses rangements à volets pour un élément simplifié en carbone. La commande des rétroviseurs électriques a été transplantée sur celui-ci. Pour les détails, on citera la moquette amincie, tout comme le vitrage et la suppression de quelques insonorisants.

Pour le reste, toute la planche de bord est identique à la M3 classique, ce qui permet de conserver une finition de très bon niveau, la CSL trouvant un juste point d’équilibre entre son statut de coupé de luxe et celui de pistarde. Et avec la M3 CSL, vous pourrez même vous permettre de rejoindre le circuit par la route avec vos enfants derrière puisque la banquette arrière n’a pas été supprimée, seule la place centrale ayant laissé sa place à deux petits repose-main. En revanche, l’accès arrière devient compliqué avec le basculement très réduit des baquets.

Au total, comparé à une version M3 standard, la baisse de poids annoncée sur le concept CSL était de 200 kg (1295 kg contre 1495), la vérité atteint plutôt 150 kg si on considère le poids réel des M3 en circulation, souvent bardées d’options…

Le célèbre six cylindres en ligne de la M3 remonte à la génération E36. Mais il a été retravaillé une nouvelle fois pour la M3 E46 et atteint son apogée sur la CSL. La gestion moteur est en effet spécifique mais aussi les différents composants d’admission et d’échappement. Outre les collecteurs, papillons, soupapes et arbres à cames, c’est surtout la monumentale boite à air en carbone qui impressionne ! Rien que le diamètre du clapet qui gère le débit d’air donne le vertige. Elle s’accompagne d’une gestion d’arrivée d’air type Alpha N comme en compétition qui remplace la mesure classique par débitmètre tout en faisant sauter la bride qu’il représente pour l’arrivée d’air. En clair, le diamètre passe de 86 mm à 200 ! Ce changement a impliqué d’adopter un calculateur d’injection plus puissant de 25% avec le double de mémoire. Ajoutons différentes techniques d’admission forcée (plus la voiture va vite, plus le moteur respire) et d’optimisation des résonances d’admission dans le conduit pour atteindre un rendement rarement égalé. Le rapport de puissance de ce 3,2 litres atmosphérique, déjà remarquable, bondit dans la sphère de l’extrême avec une puissance de 360 ch, soit 111 ch/litre et un couple de 370 Nm, soit 114 Nm/L.

Si sur la M3 E46 standard ont pouvait opter au choix pour la boîte mécanique à 6 rapports ou pour la boîte séquentielle SMG II, cette dernière sera imposée sur la CSL. Considérée comme la plus sportive des deux grâce à ses temps de passages des rapports très courts (0,08 secondes), elle s’inspire des F1 de l’époque pour garantir les meilleures performances. Conçue sur la base de la boîte manuelle à 6 rapports, cette véritable séquentielle « à l’ancienne » en conserve l’excellent étagement pour profiter de la plage de régime incroyable du 6 en ligne, souple dès 1000 tr/mn et capable d’accrocher les 8500 tours dans une mélodie sans égal.

Le châssis de la M3 CSL a bien entendu été modifié dans tous les recoins puisqu’il accueille une géométrie et un amortissement spécifiques. Les bras de suspension arrière de la CSL troquent l’acier pour l’aluminium et reçoivent des silentblocs plus rigides. Le ratio de direction est plus direct et passe à 14,5:1. Le diamètre des barres anti-roulis passe à 30.8 mm à l’avant et 22.5 mm à l’arrière. Le freinage reçoit des disques avant majorés pour permettre de meilleures valeurs de décélération. Enfin, les pneus sont exclusifs (Michelin Pilot Sport Cup) et montés sur des jantes forgées plus larges d’un demi-pouce.

La BMW M3 CSL proposée à la vente est d’origine Suisse, immatriculée en Juillet 2004.

Importée au Luxembourg en 2016 par son dernier propriétaire elle n’affiche que 77000 Km,

Disposant de son carnet d’entretien, de son livret Suisse de pollution, de tous ses manuels, de ses 3 clefs d’origine,

Elle se présente dans un état exceptionnel.

Elle dispose en options de

– système d’alarme
– radar de parking
– phares xenon
– radio BMW business avec CD
– climatisation automatique

Produite à 841 exemplaires c’est un véritable collector à ne pas laisser passer.

Disponible immédiatement, visible sur rdv.