Porsche avait ouvert la voie au Challenge mono-marque avec la Porsche Cup. Le week-end, des propriétaires de Porsche 944 Turbo, puis de Porsche 911 se livraient à des batailles à couteaux tirés ! Le retour des Gentlemen Drivers des années 60. Fort de ce constat, Ferrari tente l’aventure en 1993 avec le Challenge Ferrari, le succès est au rendez-vous et près de 50 Ferrari 348  » coursifiées  » s’affrontent les week ends sur circuit.

En 1995 avec la Ferrari F355, Maranello passe la vitesse supérieure et améliore sa berlinette qui devient la F355  » Challenge « .

L’ assiette de la voiture a été abaissée, les roues sont plus larges avec un carrossage plus négatif ce qui accentue la sportivité de cette berlinette de course. L ’arceau facilement démontable côté portes, pour un usage routier. Toute la partie basse de la coque , comme sur les modèles de série profite d’une aérodynamique soignée avec un carénage qui améliore les flux d’air sous l’auto et favorise l’ effet de sol L’ habitacle , globalement identique à une F355 de série dipose de sièges baquets racing et de harnais . Tout les insonorisants ont été retirés pour gagner du poids. Jusqu’ à l ’apparition pour la saison 97 d’un aileron arrière améliorant la vitesse de passage en courbe, les 355 Challenge ont été homologuée pour la route.

 

La F355 Challenge proposée ici fut vendue neuve en Suisse en Février 1996 par le garage Zenith de Sion, à M. Jean GAY, et engagée dans le Challenge Ferrari.

Revendue successivement à deux propriétaires Suisse elle reviendra encore en 2008 entre les mains du garage Zenith pour finalement être vendue à un propriétaire Luxembourgeois qui la conserva 6 ans avant de la revendre à son propriétaire actuel.

Affichant 41600 KM, récemment passée au contrôle technique sans aucun défaut,

Elle dispose de tous ses documents d’origine, carnet d’entretien, factures précédentes du garage Zenith et de Ferrari Luxembourg.