C’est en Octobre 1966 au salon de Paris que Porsche présente sa nouvelle 911 S, deux ans après le lancement du type 901, la S va mettre un terme aux critiques et constituer une grande date pour Porsche.
En effet, avec ce nouveau modèle, le constructeur de Stuttgart peut enfin espérer devenir l’égal de Ferrari en proposant une voiture de sport capable de rivaliser avec la Ferrari 246 Dino et d’autres sportives exotiques. La “S” est la première version hautes performances de la 911 et ses aptitudes sportives, développées en compétition, vont ouvrir la voie à des déclinaisons sans cesse plus performantes.

En compétition, impossible de dresser un palmarès exhaustifs tant les victoires de la 911 dans tous types d’épreuves sont incalculables, du rallye Monte-Carlo au Paris-Dakar en passant par Le Mans, rien ne lui aura résisté.

Mécaniquement la S se distingue de la 911 standard par un moteur plus puissant, passant de 130 ch avec les carburateurs Solex, la puissance est porté à 160 ch au régime de 6600 tr/mn sur la 911 2.0 S. Cette hausse de 30 ch se caractérise par une meilleure disponibilité dans le haut du compte-tours, avec une zone rouge de 7200 à 7400 tr/mn. Arbres à cames, soupapes et culasse sont ainsi modifiés pour un meilleur remplissage à haut régime. Les 2 carburateurs Weber triple corps type IDA 30 3C sont également plus efficaces que les Solex pour gaver les 6 cylindres. Bielles et pistons sont renforcés, le taux de compression passant de 9,0:1 à 9,8:1. La boîte de vitesses manuelle à 5 rapports type 901 reste en revanche identique à celle du modèle standard, avec grille inversée (1ère en bas), et permet de passer de 0 à 100 km/h en 7″5 et d’atteindre 222 km/h en pointe.

Comme le moteur, le châssis est lui aussi plus affûté, bien que conservant toutes les caractéristiques fondamentales de la 911 dont sa répartition des masses très « particulière ». On a monté une barre anti-roulis plus grosse à l’avant, une barre stabilisatrice à l’arrière et des amortisseurs Koni plus fermes. Les 4 freins à disques sont désormais ventilés et pincés par des étriers en aluminium.

Le modèle proposé est une Porsche 911 2,0l S de 1966

Préparée en 1992 pour le championnat de France et d’Europe à partir d’une vraie 911S 2,0l châssis court, la voiture dispose d’un passeport PTH FIA à jour,

Historique complet depuis 1992, même propriétaire depuis le montage.

Entièrement refaite en 2009 l’équipage termine 2eme du championnat d’Europe des rallyes VHC.

Très gros palmarès, nombreuses victoires de classe, de groupe et général.

Victoire général au San Remo, Var, Rouergue, Pays du Gier, Mont Blanc.

Podium général au Tour Auto, San remo, Targa Florio, Charbonnières, Corse, Mont Blanc,

Victoire de classe et de groupe au rallye Tour de Corse 2013.

Voiture révisée et prête à courir,

Kit terre et asphalte, pièces de rechange, rampe et roues.

Voiture en très bon état, toujours suivi, idéal pour victoire de groupe et podium.

Prête championnat de France ou d’Europe, Tour Auto, Monte Carlo Historique, San Remo ou Maroc.

Cette 911S est vendue, n’hésitez pas à prendre contact si vous êtes à la recherche d’un modèle similaire.