En février 1985, Porsche présente sa nouvelle 944 en version Turbo.

Extérieurement, la Turbo se démarque sensiblement des autres 944 par un bouclier avant intégralement nouveau dans lequel sont intégrés les clignotants, les phares antibrouillard et longue-portée, souligné par une lèvre inférieure qui améliorait l’évacuation de l’air sous la voiture pour créer un effet de sol. A l’arrière, une jupe améliore l’évacuation de l’air sous la voiture et participe à l’effet de sol recherché. Cette nouvelle jupe augmente l’appui aérodynamique à haute vitesse. Ces modifications permettent d’abaisser le coefficient de pénétration dans l’air de la 944 turbo (Cx de 0,33) tout en contribuant directement à sa tenue de route à haut vitesse.

A l’avant, les jantes de série en alliage de type « Téléphone » en 7 X 16 ET 23.3 sont équipées de pneus 205/55 ZR 16. A l’arrière, elles sont en 8″ de large avec le même déport et équipées de pneus 225/50.

A l’intérieur de la Porsche 944 Turbo on découvre une planche de bord inédite qui sera reprise un peu plus tard sur la 944 phase 2. Un manomètre de pression de turbo remplace l’indicateur de consommation instantanée intégré dans la partie inférieure du compte-tours.

Le moteur, élément principal pour ce type d’autos, reprend les caractéristiques des versions atmosphériques. Il développe toujours 2479 cm3.

De type K26/6, le turbocompresseur fourni par « Kühnle, Kopp et Kausch » (KKK), a été installé sur le côté gauche du moteur, à l’opposé de l’échappement. Ainsi, la température d’entrée des gaz est réduite et le flux du liquide de refroidissement qui circule autour du logement de l’axe de la turbine permet de rester à des températures inférieures à 170° C, même en pleine charge.

A l’arrivée, Porsche est passé de 163 ch sur le 2.5 atmosphérique à 220 ch sur la Turbo, atteints à 5800 tr/mn. Mais c’est surtout sur la courbe du couple que le turbo se fait plus sentir avec 33,6 mkg dès 3500 tr/mn. Si l’on compare ces caractéristiques avec l’Alpine V6 Turbo 200 ch de la même époque, on notera que le moteur Porsche, outre des rapports de boîte plus long que sa rivale française, offre plus de souplesse, puisque l’Alpine offrait un couple légèrement inférieur de 30 mkg mais dès 2000 tr/mn.

Ne faisons pas la fine bouche pour autant car son moteur permet à la Porsche 944 turbo d’atteindre près de 250 km/h en pointe et franchit le mille mètres DA en 26,5 secondes, pour trouver beaucoup plus performant en 1985, il fallait aller chercher du côté des Ferrari Testarossa, Lamborghini Countach ou Porsche 911 Turbo mais le budget était alors sans comparaison…

En juillet 1991, la gamme 944 Turbo tire sa révérence après une carrière longue et fastueuse. Près de 27.000 exemplaires ont été produits, le challenge Porsche 944 Turbo Cup a permis à nombre de pilotes de s’exprimer sur circuit et aujourd’hui encore ses performances ne sont pas communes.

 

La Porsche 944 Turbo proposée à la vente est une version 1987,

Vendue neuve en France par la concession Porsche de Lyon,

Son premier propriétaire va la conserver jusqu’en 2010 avant de la vendre au propriétaire actuel,

N’affichant que 102000 Km d’origine,

Disposant de ses manuels d’origine, carnet d’entretien ainsi que des factures, certificat de conformité, le tout dans la pochette Porsche d’époque.

Commandée neuve dans une très belle combinaison de couleur Bleu nautique avec intérieur semi-cuir noir.

Elle dispose d’options recherchées tel que

– 220 Différentiel 40%

– 425 Essui-Glace arrière

– 474 Amortisseurs Sport

– 528 Rétroviseurs ext elec et chauffants

– 533 Dispositif antivol

Disponible immédiatement, visible sur rdv